HTTP/2 : les nouveautés

Le protocole HTTP a été créé au début du Web, en 1997, et n’a quasiment pas bougé depuis. En 2009, Google décide de travailler sur SPDY, une proposition visant à améliorer les performances du protocole HTTP. C’est cette proposition qui a servi de base aux spécifications d’une nouvelle version de ce protocole, dûment nommée HTTP/2.

Support navigateurs & serveurs

Depuis fin 2015, tous les navigateurs sont compatibles, et environ 30% des sites sont hébergés sur des serveurs implémentant ce protocole (source).

Caractéristiques de HTTP/2

HTTPS (quasi) obligatoire

Le chiffrement TLS n’est pas imposé par le standard. Cependant, les navigateurs implémentant le protocole ont décidé de rendre la sécurisation obligatoire pour HTTP/2.

Parallélisation des requêtes

C’est la fonctionnalité phare : l’ensemble des requêtes constituant une page est exécuté en même temps. Cela accélère énormément le temps de chargement d’une page (surtout pour les sites importants avec une grande quantité d’images ou de fichiers CSS et JS).

Je trouve l’image ci-dessous plutôt parlante. Chaque ligne dans le graphe est une requête. Là où avec HTTP/1, chaque requête devait attendre la fin du chargement de la précédente pour démarrer, avec HTTP2 elles sont toutes lancées en même temps.

Source : https://www.fasterize.com/fr/blog/fasterize-accompagne-sites-web-transition-vers-http2/

Compression des headers

C’est une fonctionnalité moins visible mais également très impactante. La compression des headers permet d’économiser un pourcentage non négligeable sur les échanges via headers des requêtes consécutives à une première requête. 

D’après Cloudflare, le trafic est réduit de 53% grâce à la compression des headers.

Push

Enfin, HTTP/2 permet au serveur d’indiquer au navigateur quelles sont les ressources dont il pourrait avoir besoin, et de les charger dans son cache. Par exemple, lorsque le navigateur demande le fichier index.html, le serveur peut inclure dans sa réponse les dépendances de ce fichier, telles que les fichiers de styles, les polices, les icônes, etc.

HTTP/1.1 vs HTTP/2 sans push vs HTTP/2 avec push
HTTP/1.1 vs HTTP/2 sans push vs HTTP/2 avec push (source)

Mise en place de HTTP/2

Comme vous le voyez, les avantages sont légions, et il n’y a aucune raison d’attendre pour y passer. 

D’ailleurs, peut-être que votre site fonctionne déjà en HTTP/2 ? Si vous n’en êtes pas certain, cet outil vous permettra de faire le test.

A propos de l'auteur

Le dev du coin

Je suis un développeur web freelance basé à Paris, spécialisé dans le développement frontend (Angular, React, VueJS, etc). Je fais également du développement personnalisé de thèmes et de plugins pour WordPress.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Le dev du coin

Je suis un développeur web freelance basé à Paris, spécialisé dans le développement frontend (Angular, React, VueJS, etc). Je fais également du développement personnalisé de thèmes et de plugins pour WordPress.

Sur les réseaux

Derniers articles